La bonne foi à l’ère de la covid-19 : peut-on exiger la modification de certaines obligations contractuelles ?

Share this note